Menu principal - Bio Denis Lezrette
Marc Boudot - Auteur
MARC BOUDOT
Né le : 21 mai 1967 à Villedieu les Poêles.
Étude : STAPS + IAE.
Passion : l’innovation, les neurosciences, le théâtre et « dessiner des escargots ».

Auteur.

Initiateur du projet « opération enthousiasme orthographique ».
Marc avec enfants à la fête de la science
Atelier "Enthousiasme orthographique" lors de la dernière fête de la science.
Génération CO2 : quelles armes contre le réchauffement climatiques ?
Laurier d’argent au FIMAC pour le film ‘’Génération CO2 : quelles armes contre le réchauffement climatique ?’’
Marc Boudot et A.Meyrieux, trophée Grand âge.
Trophée du Grand Âge remis par la présidente de France Alzheimer pour la borne Mélo.
Équipe trophée Innovation Sociale.
Trophée de l’innovation sociale pour la plateforme collaborative CULTUREàVIE.
Depuis longtemps, Marc s’intéresse à « l'orthographe ».« J’aborde ce domaine, non pas comme un agacé par la faute d’orthographe mais comme un observateur motivé par la communication écrite et par ce qu’elle permet : le lien et l’échange. Je trouve dommage que cet outil essentiel qu’est l’orthographe ait été mal conçu. Elle a fait et fait toujours souffrir de nombreux individus car, quoi qu’on en dise, sa maitrise reste un marqueur de reconnaissance sociale. Il faut arrêter de faire un lien entre orthographe et intelligence. Cette idée de bonnet d’âne, heureusement banni, est insupportable : l’orthographe n’est pas une histoire d’intelligence, c’est une histoire de mémoire ».

L’un des déclencheurs du projet « Opération enthousiasme orthographique » est la lecture de « Zéro fautes » de François de Closets. L’auteur fait une enquête historique, sociologique et politique pour expliquer les raisons de la complexité de cette matière et pourquoi toutes les tentatives pour simplifier l’orthographe ont échoué.

Marc se pose alors la question : « N’y a-t-il pas quelque chose à inventer pour mettre de l’enthousiasme dans l’orthographe ? ». Mais quel 'profil' faut-il pour prétendre se lancer dans l’invention d’outils orthographiques enthousiasmants ?

Marc déclare avoir déjà eu trois vies professionnelles et annonce qu’il entame la 4ème avec ce projet.

La première commence par 5 années d’études, une Licence d’enseignant en éducation physique et sportive (STAPS), un master I en management du sport, puis un master II à l’Institut d’Administration des Entreprises. Pour les financer, Marc a plusieurs « jobs » d’étudiant dont animateur dans des colonies et vendeur Montagne chez Décathlon. Riche de huit années de pratique du théâtre, il crée à 18 ans, sa première « entreprise artistique » : c’est un spectacle qui mélange prestidigitation et théâtre. Il démarre dans la rue à Guérande et à Londres sur Covent Garden (« une expérience humaine forte »), puis viennent les tournées dans des centres de vacances l’été et les arbres de Noël. Ses études terminées, il travaille 3 ans au service communication de DECATHLON (Lille) où il mènera deux projets d’innovation.

Sa seconde vie professionnelle, il l’entame à 30 ans. Il crée une agence de communication et d’édition dans la ville de son enfance, Le Creusot. Avec son épouse Sylvie, ils assurent la notoriété de l’entreprise en créant un guide urbain (type Petit Futé). Pendant 14 années, ils valoriseront tous les atouts de ce territoire industriel. Marc est plutôt chauvin quand il parle de la qualité de vie dans sa ville. Toutes ces années, ils travaillent avec les entreprises locales, les administrations, l’Université, le milieu associatif…, concevant logos, affiches, sites web, documents d’éditions (dont le projet Balades Vertes pendant 10 ans avec le Conseil Départemental de Saône-et-Loire), jusqu’à la production de films. Celui sur « quelles armes contre le réchauffement climatique ? », traité avec des lycéens et des étudiants, a été primé au festival FIMAC en 2010. « Communiquer, faire passer un message, en quelques mots, en quelques images, donner envie…, la communication, quand elle n’est pas 'manipulation publicitaire', est un domaine essentiel pour faire 'avancer le monde' » indique Marc.

Sa troisième vie professionnelle démarre à 40 ans suite à une étude qu’il mène avec 4 étudiants de l’Université de Bourgogne. L’étude indique que les résidents des établissements de retraite ont un mauvais accès à la musique, alors que c’est leur loisir préféré. Avec un ami informaticien, ils créent le concept de « borne musicale pour personnes âgées dépendantes » ; de cette innovation nait l’entreprise ONZE PLUS (aujourd’hui 12 salariés). Très vite Marc observe l’effet dynamisant de la musique sur les malades d’Alzheimer. Il imagine alors le concept de « patrimoine mémo-musical », une méthode qui permet de calmer des démences ou des angoisses chez ces malades. Il est alors invité dans le programme MAAMI de l’Agence Nationale de la Recherche (A.N.R.) où il collabore pendant 4 ans avec un laboratoire de l’INSERM et la chercheuse France Mourey. Dans cette troisième vie professionnelle, avec ce travail sur la musique, il obtient 4 trophées de l’innovation (voir www.bornemelo.fr). En contact fréquent avec la population des ainés, Marc observe une situation d’ennui général : « Qui a envie de finir sa vie assis 8h30 par jour ? ». Il réalise alors le clip La non-traitance et co-écrit Le Livre Blanc de l’animation en gérontologie avec les représentants de la profession (Groupement National des Animateurs en Gérontologie). Avec eux, la participation de l’Etat et des conseils départementaux, Marc conçoit une plateforme web collaborative qui offre à cette profession, la plus grosse base d’outils et de contenus d’animation dédiés à l’amélioration de la vie culturelle et sociale des personnes âgées vivant en institution (voir www.culture-a-vie.com) : il reçoit pour cette création un trophée de l’innovation sociale remis par l’Agence d’Amélioration des Conditions de Travail (ARACT).

Récemment, il invente le concept de pictogrammes-titres de chanson pour les personnes handicapées qui ne maitrisent pas la lecture. Avec ces milliers de pictos installés dans des bornes musicales, elles peuvent maintenant accéder seules à leurs musiques préférées. Une première dans le domaine de la communication non-verbale.

Vous l’avez compris, l’innovation sociale et le travail collaboratif sont deux carburants du travail de Marc Boudot. Il anime un cours, a réalisé un film d’animation et prépare un livre sur l’innovation : comment passer de l’idée au concept, quelles sont les méthodes et outils pour les développer, le rôle important des rencontres, des partenariats…

Aujourd’hui, Marc démarre une quatrième vie professionnelle en se lançant dans une nouvelle aventure qu’il a en tête depuis 15 ans : une aventure sociétale (l’orthographe, maladie de l’école française), une aventure scientifique (un projet de recherche est mené parallèlement pour évaluer les outils créés), une aventure humaine car ce nouveau projet est le fruit de la collaboration avec une équipe d’enseignants passionnés, d’orthophonistes, d’éducateurs spécialisés, de bibliothécaires et d’artistes de divers domaines. Enfin une aventure qui s’appuie sur des principes l’Economie Sociale et Solidaire. Démarche que Marc et son équipe ont déjà adoptée avec la création de la plateforme collaborative CULTUREàVIE et qui s’inspire entre autre de l’ouvrage « L'Entreprise du XXIe siècle sera sociale (ou ne sera pas) » (Borello, Bottollier-Depois, Hazard).

Marc s’investit aussi dans différentes associations de sa ville. Il participe pendant une dizaine d’années à celle des parents d’élèves, préside un club de badminton. Actuellement, il est président de l’Ecole du Spectateur du Creusot (150 enfants et adultes : www.ecoleduspectateur.fr). Il y pratique le chant et le théâtre, sous la direction artistique de Pierre Frantz et en compagnie de plusieurs enseignants et orthophonistes présents dans le projet « Opération Enthousiasme Orthographique », … car il n’y a pas de hasard : « tout projet grandit et réussit grâce aux passions communes !!! »
Bandeau tricolore couleurs - Calli, Michipie, Pop et Oscar